Government

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a procédé, dans la soirée du mardi 12 septembre, à un nouveau remaniement ministériel. Le nouveau gouvernement est plus étoffé que la précédente équipe en poste depuis avril 2016 et marque plus d’ouverture à l’endroit des forces politiques, mais aussi des groupes armés du pays.

Image result for faustin touadera

Le Premier ministre, Simplice Mathieu Sarandji, en poste depuis avril 2016,  a été maintenu à la tête du gouvernement centrafricain qui passe de 23 à 34 membres. 19 ministres font leur entrée dans le nouveau cabinet qui enregistre le départ de 4 ministres, en plus du jeu de chaises musicales opéré dans certains postes.

La nouvelle équipe comprend 5 femmes, dont une Marie-Noëlle Koyara à la tête de la Défense. Elle a déjà occupé ce poste en 2015 durant la transition. L’autre fait marquant, c’est que le nouvel Exécutif comprend plus de représentants de certains groupes armés qui sévissent dans le pays et des personnalités proches d’anciennes figures politiques de premier plan, notamment les trois précédents chefs d’Etat, François Bozizé, Michel Djotodia et Catherine Samba-Panza. Un gage d’ouverture qui vise certainement à apaiser davantage la situation sécuritaire, mais aussi politique qui reste tendue dans le pays.

Voici par ailleurs la liste des membres du nouveau gouvernement centrafricain:

Ministre de l’Economie, du plan et de la coopération : Félix Moloua ;

Ministre des Finances et du budget : Henri Marie Dondra ;

Ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de I’étranger : Charles Armel Doubane ;

Ministre de la Défense nationale et de la reconstruction de l’armée : Marie Noëlle Koyara ;

Ministre de la Justice, des droits de I’Homme, Garde des sceaux : Flavien Mbata ;

Ministre du Développement de I’énergie et des ressources hydrauliques : Gontran Djono Ahaba ;

Ministre de l’Administration du territoire, de la décentralisation et du développement local : Jean Serge Bokassa ;

Ministre des Mines et de la géologie : Léopold Mboli Fatrane ;

Ministre des Transports et de l’aviation civile : Théodore Jousso ;

Ministre de l’Action humanitaire et de la réconciliation nationale: Virginie Mbaïkoua ;

Ministre des Eaux, forêts, chasse et pêche : Lambert Moukove-Lissane ;

Ministre de la Communication et des médias : Ange Maxime Kazagui ;

Ministre de I’Intérieur chargé de la sécurité publique : Général de brigade Henri Anzet Linguissara ;

Ministre de I’Agriculture et du développement rural : Honoré Feizoure ;

Ministre de I’Elevage et de la santé animale : Yérima Youssoufa Mandjo ;

Ministre du Commerce et de l’industrie : Côme Assane ; 

Ministre des Postes et télécommunication : Justin Gourn Azacko

Ministre de I’Enseignement primaire, secondaire, technique et de I’alphabétisation : Moukadas Noure ;

Ministre de l’Urbanisme de la ville et de I’habitat : Gaby Francky Leffa ;

Ministre du Travail, de I’emploi et de la protection sociale : Jean-Christophe Nguinza ;

Ministre des Petites et moyennes entreprises, de I’artisanat et du secteur informel : Bertrand Touaboy ;

Ministre de la Promotion de la jeunesse et des sports : Silvère Simplice Ngarso ;

Ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de I’enfant : Madame Aline Gisèle Pana ;

Ministre de l’Enseignement supérieur : Jean-Jacques Sanze ;

Ministre de la Santé et de la population : Pierre Somse ;

Ministre des Travaux publics et de I’entretien routier : Ahamed Senoussi ;

Ministre de la Recherche scientifique et de I’innovation technologique :Ginette Amara ;

Ministre de la Fonction publique : Jean-Louis Opalegna ;

Ministre de la Modernisation de l’administration et de l’innovation du service public : Nabia Haroune ;

Ministre de l’Environnement et du développement durable : Thierrv Kamach ;

Ministre chargé du Secrétariat général du gouvernement : Jean-Alexandre Dedet ;

Ministre des Arts, de la culture et du tourisme : Jacob Mokpem Bionli ;

Ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République : Eugénie Lucienne Ngbondo ;

Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’étranger, chargé de la Francophonie et du protocole d’Etat : Chancel Sekode Ndeugbayi.